Location gîte pour septembre en Bretagne Achat / Vente mobilhome sur parc résidentiel en Bretagne vacances en Bretagne Réserver un gîte pour les vacances en Bretagne camping à vendre en Bretagne idée cadeau d'anniversaire Gite avec piscine en Bretagne Location d'un gîte en Bretagne pour les vacances d'avril coffret cadeau weekends et séjours en Bretagne booking hôtel chalets découverte GROUPES Séjour week-end détente et spa vacances en famille agréé vacaf bons caf chèques vacances ANCV location de vacances en Bretagne idée cadeau week-end séjour Week-end week-end ascension week-end de pâques Week-end du 8 mai Week-end du 1er mai en Bretagne location week-end dans les Côtes d'Armor en Bretagne Vacances d'été vacances gite juin septembre Village vacances Vacances gite location gite Bon plan vacances Location vacances de Pâques location séjour hébergement randonnée LOCATION WEEK-END EN BRETAGNE location de vacances
 
 

Accueil > Mentions légales

AMRF : Quand les maires ruraux cèdent au lobby d'AirBnb

L'AMRF (association des Maires Ruraux de France) a fait brillamment parler d'elle en annonçant, au moment du Salon de l'Agriculture de 2019, avoir signé un pacte avec AirBnb, modèle de précarisation, de concurrence déloyale et d'exploitation humaine. Nous avons écrit à son président afin de l'éclairer sur les réalités de ces activités qui asphyxient les professionnels du tourisme, et l'inviter à retrouver la raison !

 

LETTRE

à  M. le Président

   A.M.R.F.

   52, avenue Maréchal Foch

   69006 LYON

 

Objet : Votre partenariat avec AirBNB

 

Monsieur le Président de l'AMRF,

 

Nous découvrons avec consternation le partenariat que vous avez établi au nom de l'Association des Maires Ruraux de France avec la société Airbnb ;

 

Dans votre communiqué de presse du 18 février 2019 annonçant comment "Airbnb et l’AMRF s’associent pour développer le tourisme dans la France rurale" (https://www.amrf.fr/wp-content/uploads/sites/46/2019/02/CP_Airbnb-x-AMRF_-de%CC%81velopper-le-tourisme-dans-la-France-rurale.pdf), nous découvrons avec quelle naïveté, avec quelle méconnaissance des conséquences de l'ubérisation, avec quelle incohérence dans les revendications portées par ailleurs par les populations rurales en matière de "concurrence déloyale" (notamment en agriculture, en commerce) vous avez pu imaginer que ces pratiques puissent être une source de développement collectif.

 

Car, pour votre information qui est visiblement totalement à faire au sujet d'AirBnb, il faut savoir que la société californienne qui pratique l'optimisation fiscale depuis son antenne basée en Irlande, est le CHAMPION DU MONDE de la concurrence déloyale, de l'ubérisation, et de l'évasion fiscale qui porte un préjudice grave à la collectivité en général et aux entrepreneurs du tourisme en particulier.

 

En effet, Airbnb c’est :  

 

Absence de réglementation : alors que les professionnels du tourisme français (ruraux ou pas) sont soumis à des contraintes réglementaires destinées à assurer

  • l'accessibilité des personnes handicapées,
  • la sécurité des occupants (contrôles incendies, électricité, etc.),
  • la sécurité sanitaire également (hygiène restauration, eaux de piscines, etc.),

    les locations de particulier à particulier pratiquées grâce à Airbnb ne répondent à AUCUNE de ces normes.

 

Absence de contribution aux finances publiques : les professionnels français sont soumis à une fiscalité qui n'a fait que s'accroître au cours des derniers années :

  • augmentation de la TVA de 5,5 à 10% ; la TVA qui abonde au financement des communes rurales, directement par les EPCI qui en percoivent une partie, ou indirectement par le biais des dotations de l'Etat.
  • contribution foncière des entreprises ; même mécanisme.
  • contribution aux chambres des métiers, chambres de commerce, apprentissage.
  • augmentation de la Contribution à l'Audiovisuel Public  : les professionnels paient UNE redevance audiovisuelle par chambre, ils paient aussi de la SACEM sur les télés (oui, vous avez bien lu : sur les télés !), et de redevance SPRE s'ajoute à la SACEM ;
  • et la liste est longue des taxes et perceptions diverses payées par les professionnels du tourisme, et pas par les loueurs de meublés particuliers.

 

Evasion fiscale : AirBnb n'a payé que 161.330€ d'impôts en 2017 (lisez : https://www.challenges.fr/immobilier/le-montant-ridicule-paye-par-airbnb-au-fisc-francais_618359)

 

Les activités commerciales non réglementées en termes de NORMES, non assujetties à la FISCALITE constituent l'essence de l'UBERISATION, inspirée de la société UBER qui est célèbre dans le monde entier pour ... exploiter la misère des uns au profit d'actionnaires américains. Le développement des VTC, des livreurs à domicile, des "services à la personne", des locations Airbnb, etc. accélèrent la précarisation et la décroissance du pays.

Nous vous invitons à faire connaissance avec les coulisses des pratiques de ces sociétés, en faisant quelques recherches sur Internet au sujet d’AirBnb ou, mieux, en contactant les syndicats professionnels de vos territoires : UMIH, HPA, etc.  

 

Ainsi, votre association a été l'objet d'un travail de lobbying de la part d'Airbnb, soucieuse de pallier aux réactions contraignantes des maires des grandes villes qui entendent maintenir un niveau de loyauté dans l'économie locale et limiter l'impact pervers des locations Airbnb sur la pression immobilière.

 

Il est inconcevable, incohérent, contre-productif, de voir les maires ruraux de France s'acoquiner avec de telles sociétés au motif de "développer le tourisme rural".

 

Ces maires auront à répondre de la cohérence de leurs actes, et nous ne manquerons pas de le leur rappeler quand ils se plaindront de la concurrence déloyale subies par leurs ressortissants (agriculteurs, petits commerçants, etc.), quand ils déploreront la disparition du service public (écoles, Postes, soins, ...), quand ils pleureront l'austérité des finances publiques.

 

Les "cahiers de doléances" rédigés dans les Mairies ne réclament-ils pas "davantage de justice sociale et fiscale" ? Pensez-vous que votre engagement auprès d'Airbnb soit cohérent avec cet objectif d'intérêt collectif ?

 

En espérant toujours un réveil des consciences, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président de l'AMRF, nos salutations les plus distinguées.

 

M. Mme L'HOTELLIER, artisans du tourisme

Village de Gîtes "Stereden" 22560 Pleumeur-Bodou

www.stereden.com